Share

 

Aujourd’hui a commencé le Forum Social Mondial (FSM) à Tunis. Des participants (quelques 50 000 personnes au moins, 70 000 peut-être) – simples visiteurs ou membres d’associations et autres collectifs (de 128 pays différents) – affluent depuis 2 jours dans la capitale tunisienne, accueillis chaleureusement par les très nombreux volontaires tunisiens, pour la plupart des jeunes. Les hôtels de la ville sont tous pleins, et il y règne un climat bon enfant, les tunisiens aidant volontiers ces nombreux étrangers heureux de se trouver dans ce pays post-révolutionnaire et en proie à des difficultés – tant économiques que politiques – majeures.

Sous le regard surpris des tunisiens non engages socialement et non-amateurs de facebook ou autres médias alternatifs (les médias principaux tunisiens n’ayant annoncé que la veille l’évènement), hier, mardi, a eu lieu une marche géante dans les rues de la ville  (voir plus bas les photos !!) : derrière leurs banderoles et drapeaux respectifs, les extrêmement nombreuses associations citoyennes (rien que 2500 associations tunisiennes différentes !) ont marche toute l’après-midi (5 km ?), et les manifestants ont pu échanger longuement les uns avec les autres et parler de leurs combats respectifs et de leur luttes communes.

Les tunisiens semblent très heureux (mis à part les automobilistes coinces dans des embouteillages effroyables le temps que la manifestation passe !), et fiers pour nombre d’entre eux, d’accueillir ainsi cet évènement unique au monde, et dont ils attendent beaucoup. Ils se confient volontiers sur la situation politique et économique du pays, ce que nous relaterons dans un article à venir, la semaine prochaine surement.

L’évènement se déroule sur le campus étudiant, pas loin du centre de Tunis, et les étudiants (notamment des différents et puissants syndicats étudiants) veillent quasiment depuis 2 jours pour que tout soit prêt (tentes, stands, logistique, logements…), inquiets que l’organisation ne soit pas à la hauteur. Mais, en ce qui concerne le logement par exemple, ils ont fait en sorte que de nombreux foyers étudiants soient disponibles pour les étrangers (la Tunisie étant en période de vacance scolaire, des chambres étant ainsi libres).

A demain soir ou après-demain pour un nouvel article !

En attendant, quelques photos pour mieux saisir le climat de ce FSM 2013 …