Share

Créées en 2012 dans la foulée de la grève étudiante et de l’adoption du projet de loi 78 restreignant le droit de manifester, les Assemblées Populaires Autonomes de Quartier (APAQ) de Montréal au Québec s’inscrivent dans une perspective de démocratie directe. Elles sont basées sur la volonté d’agir ensemble dans un espace non-partisan.

Le Printemps Érable… 2012 au Canada, et notamment au Québec, a été une année de grande mobilisation. Tout a commencé avec de grandes grèves et manifestations des étudiants, qui protestaient contre la décision de l’État d’augmenter les frais de scolarité de 75 %. La mobilisation a gagné une ampleur considérable quand, pour mettre un terme aux manifestations, le gouvernement a fait voter une loi spéciale, la loi 78 – restreignant la liberté de manifester : se sont alors joints aux étudiants des Québecois de toutes les générations, descendants dans la rue avec leurs casseroles. Ces tintamarres géants et spontanés – inspirés des cacerolazo du Chili ou d’Argentine et des manifestations qui ont forcé la démission du gouvernement islandais en janvier 2009 – ont exprimé le mécontentement général face aux politiques libérales du gouvernement canadien. Lors de la plus grande manifestation, plus de 250 000 personnes se sont rassemblées dans les rues de Montréal (1 million 700 000 habitants). Dans l’histoire récente du Québec, seules les manifestations en faveur de l’indépendance ou contre la guerre en Irak avaient atteint une telle ampleur.

C’est dans ce contexte que « des assemblées autonomes de quartier ont été organisées un peu partout à Montréal » (1) : Ahuntsic … Centre-Sud … Côte-des-neiges … Hochelaga-Maisonneuve … Mile End … Notre-Dame-de-Grâce … Plateau … Pointe St-Charles … Rosemont-Petite-Patrie … St-Henri … Verdun … Villeray …Ces initiatives de la base, qui ont émergé du contexte d’agitation, ont été poursuivies en décembre 2012 avec la création de l’Assemblée populaire autonome de Montréal (APA-M), avec le défi de garder vivant l’élan du printemps érable.

Pour mieux comprendre tout cela, voici la vidéo d’une Conférence de presse des membres de différentes APAQS de Montréal, à l’occasion de l’évènement du quartier de Mile-End : dans la rue pour la grève sociale – (blocage de rue festif) du 10 août 2012. Elles sont disponibles à l’adresse : http://www.youtube.com/watch?v=6yoX8kx6PnU

NOTES :

(1) : issu de http://www.qpirgconcordia.org/?p=3479&lang=fr, mis à jour en septembre 2012

Le GRIP Concordia soutient l’organisation d’assemblées de quartier démocratiques et autonomes, et nous utiliserons cet espace pour compiler les renseignements concernant les prochaines assemblées.