Share

 

Cet article a été publié le 11 janvier 2003 par le Collectif pour un Audit Citoyen de la Dette Publique (CAC) et est disponible à l’adresse suivante : http://www.audit-citoyen.org/?p=3401

 

60 collectifs locaux sur les 75 collectifs départementaux mentionnés sur le site ont répondu à l’appel à retour sur leurs activités. Parmi ces collectifs, 70% ont déjà prévu des actions en 2013 (consulter la liste exhaustive des bilans d’activité). Les retours montrent combien les collectifs d’audit sont une force d’interpellation et d’information citoyenne :

  • Parmi les collectifs qui ont répondu, 6 sur 10 ont interpelé leurs élus sur les dettes locales et/ou sur le Pacte budgétaire.
  • Tous les collectifs ont organisé des réunions publiques, meetings, actions de rue, projections de films (Debtocracy, Catstroïka, La dette l’Arnaque du siècle, Khaos, Capital ainsi que les vidéos disponibles sur le site)
  • 3/4 des collectifs se sont mobilisés sur TSCG
  • 10 gros meetings de plus de 400 personnes ont été organisés dans toute la France dont deux rassemblant respectivement 1000 et 2000 personnes.

 

Activités et perspectives

  • Information citoyenne sur la dette : les retours montrent la nécessité d’avancer sur le travail de l’audit national ; des propositions seront formulées concernant une demande de commission d’enquête parlementaire et la formation d’une commission d’enquête citoyenne.
  • Audit local :3 collectifs sur 10 y travaillent… mais de nombreux collectifs veulent se lancer (l’audit local est évoqué par 6 collectifs sur 10). Contraste entre collectifs très avancés sur le travail d’expertise, et les autres (situation particulière, manque de forces militantes). Enjeux à venir par rapport aux municipales. Besoin de formations (3 collectifs sur 10 ont auto-organisé des formations). D’où la proposition, dans le cadre de la commission d’enquête citoyenne, de multiplier les formations locales.(Pour plus d’information lire le bilan audit local par Patrick Saurin)
  • Austérité et luttes concrètes : moins d’un collectif sur 10 a mobilisé sur luttes concrètes (hôpital, boîtes en lutte…). Des propositions seront formulées dans le cadre du tribunal des fauteurs de crise. Par contre, plus d’un collectif sur 10 a participé à la tournée des féministes contre l’austérité, d’autres initiatives à venir en lien avec le 8 mars.
  • Solidarité : 30% composante importante solidarité avec l’Europe du sud ; propositions à suivre dans le cadre de l’Altersommet qui se tiendra à Athènes en juin 2013.

 

Des pistes…

Les CACs sont un outils essentiels pour l’information citoyenne sur les enjeux de la dette et des politiques d’austérité.

Les collectifs font cependant état d’un manque d’outils pour aller vers des modes d’actions concrètes, d’implication citoyenne, comme l’audit local. C’est encore plus le cas s’agissant d’enjeux comme celui des banques, de la compétitivité, des partenariats public-privé…

D’où la proposition d’établir un cadre dans lequel les collectifs pourraient s’attaquer à ces différents enjeux, avec une visibilité et une mutualisation nationales, via un “tribunal de la crise” ou “tribunal des fauteurs de crise” dont une description succincte est disponible ici.

 

Ce contenu a été publié le Lettres de l’audit, Pacte par Collectif pour un audit citoyen. Mettez-le en favori avec son permalien.